GP d’Andorre 2017 : la FIM communique ...

vendredi 16 juin 2017, par JMB

Invaincu cette saison dans le Championnat du Monde FIM de Trial 2017, Toni Bou arrive avec quinze points d’avance au TrialGP d’Andorre, ce week-end.

L’Espagnol de 30 ans, qui vise un 11ème titre d’affilée en TrialGP, a remporté toutes les épreuves mondiales pour l’instant disputées en 2017, que ce soit en salle ou en plein air. 

Pour la troisième manche de l’année, à Sant Julia de Loria, Bou sera presque à domicile dans la Principauté où il a remporté les deux jours l’année dernière. Sa 93 ème victoire semble donc proche. Mais ses adversaires ne l’entendent pas de cette oreille, à commencer par son compatriote Adam Raga (TRS).

Il s’est imposé à Andorre en 2015 et a démontré au Japon qu’il était capable de poser des problèmes à Bou. Jeroni Fajardo (Vertigo) est actuellement troisième du classement et sa seul victoire en TrialGP, a remportée en Andorre, en 2009. Albert Cabestany (Sherco) et Takahisa Fujinami (Repsol Honda) peuvent aussi avoir leur carte à jouer.

En Trial2 Iwan Roberts (Beta), vainqueur de la deuxième journée au Japon, va tenter de rééditer son exploit pour creuser l’écart en tête du championnat sur le pilote espagnol Francesc Moret (Honda) et sur Gael Chatagno (Gas Gas, France).

C’est serré aussi en Trial125 où le pilote italien Lorenzo Gandola (Scorpa) et le Britannique Billy Green (Beta) se sont échangés les victoires et deuxièmes places depuis le début de la saison. Eric Miquel (TRS), le pilote espagnol, pour éprouver quelques difficultés pour s’accrocher à ce duo de tête sur les cimes de la principauté d’Andorre.

Info & photo : TrialGP.