TDN Féminin 2016 : la FFM communique ...

dimanche 11 septembre 2016, par JMB

Au terme d’un samedi intense et riche en rebondissements à Isola 2000 (Alpes-Maritimes), l’Équipe de France Féminine se classe 6ème du Trial des Nations, une édition 2016 marquée une nouvelle fois par la victoire de la Grande Bretagne.

Les pilotes féminines ont ouvert ce matin les hostilités avec le coup d’envoi de leur Trial des Nations, 16ème édition du nom. Avec pas moins de 11 pays engagés, l’Équipe de France Féminine composée de Marine Aurières, Laurie Ehrhart et Laurence Dugnas n’a pas ménagé ses efforts sur ce parcours de 14 zones à emprunter à deux reprises, sans oublier un interzone éreintant où il fallait rester sur ses gardes. Si elles découvraient toutes les trois cette épreuve internationale pour la première fois en tant que titulaires, il en fallait bien plus pour décourager la délégation bleu-blanc-rouge emmenée par la Fédération Française de Motocyclisme.

Une équipe de France vaillante

Montrant une détermination sans faille pour combler leur absence d’expérience à ce niveau international de la compétition, leur 1er pointage confirme d’emblée tous les espoirs fondés en elles. Bien que des pénalités auraient pu largement être évitées, le poids de la pression faisant, l’Équipe de France occupe la 6ème place du provisoire avec 50 unités. Sur une autre planète, la Grande Bretagne, l’Espagne et l’Allemagne ont déjà pris le large. Les trois nations fortes du Trial mondial totalisent tout simplement et respectivement 4, 9 et 15 points de pénalités. D’une importance capitale, le deuxième tour ne fera malheureusement pas évoluer le classement final de l’Équipe de France Féminine. Néanmoins, bien physiquement et mentalement, elles améliorent nettement leur premier passage avec 14 points de pénalités en moins, battant même les italiennes beaucoup plus expérimentées. Avec cette 6ème place pour un baptême de feu, le contrat est bel et bien rempli !

Alexis Landais (Directeur Technique National Adjoint, Directeur des Équipes de France) - « Cette sixième place était l’objectif minimal que l’on s’était fixé. Nous étions conscients d’avoir une équipe jeune. Des filles donc qui manquaient cruellement d’expérience à ce niveau international. Sur les trois participantes, seule Marine Aurières a fait le Championnat d’Europe cette année et Laurence Dugnas a participé à une seule manche du mondial en 2015. Une équipe donc forcément tendre mais qui a su relever le défi avec cette 6ème place. On aurait pu espérer aller chercher une 5ème place en titillant davantage les italiennes que l’on a d’ailleurs battu dans le 2ème tour. Malheureusement, nous sommes partis de trop loin ce matin avec 50 points de pénalités, ce qui devient très compliqué à rattraper. Ce baptême de feu leur a en tout cas permis de mettre le pied à l’étrier du haut niveau en espérant qu’elles prennent conscience de leur potentiel. Nous verrons d’ici quelques années si elles sont capables de relever le défi : monter sur le podium de ce championnat du Monde par équipe. En tout cas, nous espérons qu’elles enclenchent sur une stratégie de haut niveau à savoir soit sur un championnat d’Europe ou du Monde. »

Laurent Rigaud (Entraîneur de l’Équipe de France Féminine) - « Cette compétition s’est déroulée à l’image de ce que nous avions prévu. C’était très dur physiquement. Sur le plan technique, c’était relativement abordable. Avec cette 6ème place, notre objectif a été atteint dans la mesure où les autres nations ont vraiment bien évolué dans leur technique. De plus, notre équipe était relativement jeune avec un effectif composé à 100% de nouvelles têtes. En tout cas, cela nous a permis de prendre conscience qu’il y a un certain niveau à atteindre pour prétendre à mieux au niveau international. La différence de niveau est importante avec certaines nations. En quittant Isola, nous allons pouvoir repartir sur de bonnes bases et ainsi progresser dans la hiérarchie mondiale. En tout cas, il y a eu un très bon esprit d’équipe. Elles ont toutes joué le jeu à fond. »

Laurie Ehrhart (Sherco) – « Dans l’ensemble cette journée de compétition s’est très bien passée. J’ai commencé le 1er tour avec des petites erreurs mais je me suis rattrapée dans mon deuxième tour. J’en profite pour remercier la FFM qui m’a donné l’opportunité de participer à mon premier trial des Nations. J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir. »

Marine Aurières (Beta) – « C’était une grande première pour moi et donc une bonne expérience. Je me suis régalée tout au long de cette journée. Je pense tout de même que nous aurions pu obtenir une meilleure place avec un peu plus de physique. »

Laurence Dugnas (Scorpa) – « Le premier tour du matin a été difficile mais je suis parvenue à redresser la barre l’après-midi. Je me suis fait très plaisir dans les différentes zones. Nous avons bien roulé toutes les trois. Ca a été une très belle expérience qui va me servir pour la suite de mon parcours. »

Résultats Trial des Nations 2016 féminin

1. Grande Bretagne, 4 points.
2. Espagne, 9 points.
3. Allemagne, 15 points.
4. Norvège, 36 points.
5. Italie, 69 points.
6. France, 86 points.