MANURACING

manuracing14.gif

Agir Pour Le Trial

aplt2014.jpg

3D

3D.png

Azur Trial Team

azt2010.gif

Agenda
Galerie Vidéos

gallerievideos.jpg

Présentation

Fermer Résultats

Fermer Calendrier

Fermer Technique

Fermer BIKETRIAL LEGENDS

Fermer Histoire de Flèches

Fermer Historique du Trial

Musculation et Hygiène

Fermer Alimentation

Fermer DOPAGE

Fermer Hygiène sportive

Fermer Musculation en salle

Fermer Musculation inter saison

Fermer Musculation saison

Fermer Traumatologie

Webmaster - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Hygiène sportive - Echauffement

L'échauffement est l'ensemble des procédés qui aboutissent à une sollicitation progressive de l'appareil locomoteur.

Il a pour objectifs d'harmoniser l'ensemble des systèmes fonctionnels qui contribuent à déterminer la capacité de performance et de permettre de débuter l'effort au plus haut point de cette capacité.

Il va solliciter les fonctions cardio - vasculaires, respiratoires, neuromotrices, ostéo - articulaires et psychiques.
Il doit permettre l'augmentation de la température centrale.

 

Voici concrètement comment démarrer une séance d'entraînement.
"Avoir chaud ne signifie pas être chaud".
La mise en action des grands groupes musculaires amène à une augmentation de la chaleur. Cette élévation de la température entre 38,5° et 39°C est déterminante pour l'organisme; toutes les capacités de performance motrice des réactions physiologiques s'effectuent à une efficacité maximale.
Pour une augmentation de 1°C, la vitesse du métabolisme s'accroît de 13%.

 

  • L'augmentation de la circulation s'obtient par vasodilatation des capillaires, de sorte que l'approvisionnement en substrats et oxygène puisse accroître le métabolisme. Simultanément, on observe une augmentation de l'activité enzymatique des processus anaérobie et aérobie dans les cellules musculaires. Pour les activités d'endurance, le métabolisme est multiplié par 20, par 200 pour les épreuves de vitesse et de force (en comparaison au métabolisme de repos).

 

  • L'augmentation de l'excitabilité du système nerveux central amène une amélioration de la vitesse de réaction et de contraction. Une élévation de la température corporelle de 2°C augmente de 20% la vitesse de contraction musculaire.

 

  • On observe, au niveau des récepteurs sensitifs et proprioceptifs, une amélioration des capacités de réaction. Les effets se portent directement sur la coordination motrice intra et inter - musculaire.

 

  • L'échauffement, par contraction et étirements, intervient directement dans la prévention des blessures en diminuant la résistance élastique et la viscosité des tissus musculaires.

 

  • Amélioration des capacités de fonctionnement des articulations par production de synovie (liquide lubrificateur de l'articulation). Les cartilages sont pleinement nourris et s'épaississent de plus de 10% en 10 minutes.

 

  • Dans le système cardio - pulmonaire / aérobie, l'échauffement active les débits cardiaques et respiratoires, tout comme le volume sanguin, et permet de réduire au minimum le délai d'ajustement / dette d'oxygène du début de l'effort; les muscles risquant de travailler avec insuffisamment d'oxygène, donc en anaérobie.

 

Que vous soyez chez vous ou dans un club de remise en forme, la première chose est d'enfourcher un vélo, mieux encore: un ergomètre.
Ce dernier présente l'avantage de mobiliser simultanément le haut et le bas du corps, sur le plan cardio - vasculaire comme musculo - tendineux.

Important

Réglez les niveaux de résistance au minimum afin de privilégier la vélocité. En d'autres termes, il est préférable d'alléger la charge ou la résistance afin de mieux "mouliner"; de la sorte, vous entrerez dans la filière aérobie progressivement en limitant le démarrage de la filière limitante des "lactates" (déchets produits par l'organisme en présence d'efforts trop rapides ou trop intenses).
A l'aide d'un cardio - fréquencemètre, vous devriez pouvoir vérifier que votre fréquence cardiaque est en
aérobie basse, c'est à dire aux alentours des 110 - 130 pulsations cardiaques/minute.
Cette séquence devrait durer 5 à 7 minutes minimum.

Exercice n°1
Avec ou sans bâton (les bras le long du corps), jambes écartées et légèrement fléchies, effectuez des inclinaisons d'un côté à l'autre du buste, sans temps d'arrêt, en prenant garde d'immobiliser le bassin.

Exercice n°2
A l'aide d'un bâton, voire sans accessoire du tout, effectuez des mobilisations de la ceinture scapulaire (épaule), par des mouvements circulaires de petites à grandes amplitudes dans les différents plans.

Exercice n°3
Toujours armé de votre bâton, effectuez des mouvements de l'ensemble du thorax - abdomen par des rotations à droite et à gauche; ne faites pas de rebonds ni d'à - coups en fin de mouvement. Veillez à ne pas bloquer le bassin, vous aurez ainsi une meilleure mobilité sur l'ensemble de l'axe vertébral en supprimant les tensions de toute les chaînes sacro - lombaires (méthode Feldenkrais). vous améliorerez cette tension en laissant se décoller le talon du côté opposé à la rotation.
Ce mouvement peut s'effectuer sans bâton par un balancement des bras aller - retour avec les épaules.

Vous terminerez par un échauffement spécifique; celui - ci dépend de votre programme d'entraînement.
Passez par une montée progressive de l'intensité de charge vers les séries utiles de l'effort d'entraînement. Cette précaution permet la préparation en profondeur du système musculo - tendineux sollicité.
Immédiatement après l'échauffement, il conviendra d'effectuer la première série des grands groupes musculaires, visés lors de cette séance, avec plus de répétitions: 20 à 30 répétitions à charges modérées.

Cette forme de préparation à votre séance de travail devrait permettre, simultanément, une montée progressive de la température intra - musculaire. De plus, vous entrerez dans un schéma de disponibilité, sur le plan neuro - musculaire, favorable à une meilleure concentration, une meilleure capacité à accompagner les contractions musculaires par l'influx nerveux. L'échauffement induit un état d'alerte psychique avec un état d'excitation optimal du système nerveux.
Cela améliore l'attitude affective et la concentration sur les performances à accomplir.

GAGLIARDINI THIERRY


Date de création : 25/11/2008 @ 22:03
Dernière modification : 25/11/2008 @ 22:03
Catégorie : Hygiène sportive
Page lue 4981 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Camping CHAMADOU

chamadou2.gif

3 Jours Du Cantal

cantal2013.png

Sondage
Pensez-vous que les élections des commissions de la FFM devraient être au suffrage universel des licenciés ?
 
OUI
NON
Ne sait pas
Résultats
Valorisons

valorisons.jpg

CTF

CDTF_photo.jpg

Ligue Rhône Alpes

ds0211logo.png

Technique en vidéos

technique.jpg

Ephéméride
Mercredi
20
Août 2014

Bonne fête à tous les :
Bernard


C'était aussi un 20 Août
1922

Premiers Jeux Olympiques féminins à Paris (5 nations, 77 sportives).


Né(e) un 20 Août 1946
Laurent Fabius


Pensez à souhaiter un bon anniversaire à :

Daniel Maurino le 22 08

Aviez-vous pensé à souhaiter un bon anniversaire à :

Hervé DELALANDE le 16 08 ? Denis GABRIEL le 19 08 ? Thion Philippe ( Scoot Race moto ) le 15 08 ? Colomer Marc le 17 08 ?


Ajouter un anniversaire

Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret

Nouveaux messages

 Nombre de membres 1072 membres


Connectés :

( personne )
Recherche




News letters
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Captcha
Recopier le code :
5602 Abonnés
^ Haut ^