Cercle vertueux ...

mercredi 14 avril 2021, par JMB

Très intéressante la démarche de SIREA, entreprise basée à CASTRES, qui a mis en place un cercle vertueux de production d’électricité et d’hydrogène.

Voici en quelques mots ce qu’elle a développé et dessous ... eh bien le lien possible avec le trial ...

SIREA, entreprise de 35 personnes dispose déjà d’une ombrière photovoltaïque (21 kWc) en autoconsommation pilotée qui lui permet de recharger ses véhicules électriques et d’alimenter son bâtiment. De plus, grâce à sa spécialité dans le pilotage de l’énergie, SIREA a souhaité optimiser son taux d’autoconsommation en stockant le surplus d’énergie produit, cela en raccordant 40 kWh de batteries recyclées (Phenix Batteries). Cette technologie lui permet d’assurer un stockage de courte durée pour recharger rapidement ses véhicules électriques sans surdimensionner son abonnement au réseau électrique. Mais Sirea a souhaité aller plus loin dans l’exploration des possibilités qu’offre l’hydrogène pour du stockage de longue durée et inter-saisonnier.

"Pour Bruno Bouteille, dirigeant de Sirea, l’hydrogène s’inscrivait dans la suite logique de ce projet. L’entreprise a donc investi dans une solution de stockage hydrogène, qui intègre un électrolyseur de 430 W pour convertir le surplus d’énergie issu du photovoltaïque en hydrogène. Jusqu’à 80 kWh d’énergie électrique en hydrogène (à 10 bars) pourront être stockés. Ainsi, les jours de faible production solaire, la pile à combustible du système de stockage “brûlera” l’hydrogène libéré pour fournir l’électricité nécessaire au bâtiment et aux véhicules, et de cette transformation sera rejetée … de l’eau !"

Le lien avec le trial : on peut imaginer des lieux d’entrainement, de formation, avec des trials électriques, rechargées par des panneaux solaires et, quand il n’y a pas assez de soleil, eh bien c’est l’hydrogène qui produira de l’électricité via un générateur, et le seul rejet sera de ... l’eau !

Et là, pensez-vous que les détracteurs du trial pourront dire quoi que ce soit ?

De plus ce genre de lieux de pratique du trial, pourra aussi bien se situer en pleine campagne (car totalement autonome), en villes, ou en périphérie de celles-ci. 

Ceci pourrait apporter un bon coup de pouce au développement de notre sport, pour peu qu’on accepte de ne plus entendre le bruit des 2 et 4 temps ...