Championnat de France : déception ... et après ?

mercredi 28 avril 2021, par JMB

Suite à l’annonce du TC CHATEAUNEUFd’annuler l’ouverture du championnat de France de trial 2021, les commentaires de déception n’ont pas manqué de nous parvenir.

Aucun négatif vis à vis du club, qui a pris une décision difficile mais certainement dans sa logique de club qui doit faire face à certains impératifs et, comme ce fut très bien expliqué dans le communiqué, respecter ses partenaires, ses bénévoles et le public local.

Nous n’irons pas jusqu’à impliquer la FFM des effets de cette situation qui pourrit notre championnat et laisse à beaucoup un goût amer, en particulier les pilotes qui s’entraînent durement pour la plupart, avec le sentiment de le faire plus ou moins inutilement.

Pendant ce temps, nos voisins, l’Espagne tout d’abord et l’Italie dimanche dernier, ont débuté leurs championnats respectifs, avec le respect de certaines règles, dont l’absence de spectateurs.

Comme nous en avons parlé dans notre news "Championnat sans public : est-ce viable ?" pour les clubs organisateurs, pas de public = absence de certaines rentrées d’argent = difficultés financières à venir possibles.

Avec la déferlante des différents variants du Covid, que l’on constate ces derniers jours, on a du mal à imaginer que soudainement, à partir du 15 Mai, nous allons retrouver une vie "normale" et que, par conséquent nos compétitions vont pouvoir reprendre tranquillement.

Sur le fond, pour le trial, cela devrait le faire, car sport d’extérieur et assez peu de public en comparaison avec d’autres événements sportifs.

Mais la logique de l’Administration Française (préfectures) n’est pas la nôtre, et on peut craindre quelques refus de dernières minutes.

Alors il n’y a pas 36 solutions. À notre avis il y en a en fait deux.

La première, la plus radicale, celle que l’on ne veut surtout pas voir arriver, c’est l’annulation pure et simple du championnat 2021 😡

La seconde, est basée sur une implication financière de la FFM. 

Celle-ci devrait discuter avec son autorité de tutelle, afin d’obtenir la tenue du championnat de France de trial 2021, comme ce fut fait en Espagne et en Italie. Cette solution implique également l’engagement financier de notre fédération, afin de donner sa caution financière aux clubs qui organiseront leurs épreuves, afin que ceux-ci équilibrent, à minima, leurs budgets.

La balle est donc dans le camp de la FFM ... À suivre ...