Fantic se refait une belle santé ...

jeudi 4 mars 2021, par JMB

Pour les très jeunes, à part ceux qui traînent leurs bottes sur les trials pour motos anciennes, FANTIC MOTOR, cela ne leur parle pas vraiment.

Pour les plus âgés, c’est différent.

Tout d’abord avec le fabuleux 240 Fantic, qui a, en son temps, révolutionné le trial (pour l’époque), en proposant une moto plus légère, plus agile, et surtout plus moderne que les BULTACO, MONTESA et autre OSSA espagnoles, qui avaient la main mise sur ce marché, avec YAMAHA et ses TY.

Et puis pour nous, Français, FANTIC c’est le symbole aussi de trois titres de champion du monde, avec au guidon un certain, Thierry MICHAUD (1985, 1986 & 1987).

Les années 1990 sonneront le glas de la marque Italienne, avec l’arrivée, entre autre, de la Fantic SECTION, moto à nouveau résolument moderne, mais qui, par manque de moyens, sera mise sur le marché sans être totalement fiabilisée.

En 1998 c’est le dépôt de bilan et la liquidation de cette marque mythique.

En 2003, Federico FREGNAN, un industriel italien passionné des anciens modèles de la marque ainsi que d’enduro, rachète les cendres de Fantic et depuis propose une belle gamme de moto mi routière mi TT, le CABELLERO, mais aussi dans l’enduro, le cross et le super motard.

Bref, il ne manque plus que le trial afin de réaliser la quadrature du cercle, et un retour à ses sources.

FANTIC MOTOR est très liée à YAMAHA avec qui elle vient de signer un accord pour le rachat en commun du motoriste italien MOTORI MINARELLI, en vue d’une collaboration plus étroite ... mais aussi de mettre un pied dans la mobilité électrique.

Si de cette union sacrée pouvait germer un retour au trial, avec, par exemple, une électrique Made In Italy, sur une base de la TY que l’on a vue rouler sur le mondial E-Trial, cela pourrait être tout bon pour le trial.