Michelin : innovation ...

mardi 16 mars 2021, par JMB

En lisant le titre de cette info, certains d’entre-vous ont probablement immédiatement pensé au successeur de l’excellent pneu trial, le X11 ... Eh bien non ...

Quel "petit" trialiste, admiratif de la façon dont les meilleurs parviennent à faire reculer leur moto de trial, n’a pas rêvé d’en faire autant.

Oh, on a essayé, mais la technique est difficile à maîtriser, d’autant plus que si on veut réaliser ce recul en zone, terrain en pente voir en devers et ... en plus ... bien gras.

MICHELIN n’a pas pensé aux trialistes, lors de son dépôt de brevet, mais aux routières, cependant, toujours est-il qu’une petite adaptation, plus légère du système, devrait être possible sur nos zoneuses.

Le brevet de la firme Auvergnate concerne un système adaptatif à toutes les motos (de route ou identique dans l’idée première), afin de pouvoir faire facilement une marche-arrière ... 

Cela ressemble à ce qu’il y avait dans le temps sur les SOLEX dont le moteur placé sur le roue avant, doté d’un galet frottant sur la roue, entraînait celle-ci : pour la petite histoire, j’avais un jour récupéré celui de ma Grand-mère et, une fois sur deux il partait ... en marche-arrière ☹️😂 

Dans ce brevet, le moteur du SOLEX a été remplacé par un petite moteur électrique qui entraîne un galet touchant le roue arrière de la moto. Simple ... encore fallait-il le penser ...

Ce petit moteur est alimenté par une batterie autonome (pas de câblage donc) et permettrait de muer la moto sur des pentes à 10 % ... Appliqué aux motos de trial, dont le poids est très inférieur aux grosses routières, on pourrait s’imaginer donc pouvoir reculer en zones ... facilement ...

Bon pas sur que la FIM ou la FFM acceptent ce système en compétition mais il y a quand même quelque chose à creuser pour les autres, les randonneurs et trialistes du dimanche ...