Ouverture du championnat d’Italie ce week-end ...

jeudi 22 avril 2021, par JMB

Après l’Espagne la semaine dernière, et en attendant la France à CHATEAUNEUF (42) le 27 Juin, c’est l’Italie qui début cette fin de semaine son championnat national de trial 2021.

C’est dans le cadre du Sanctuaire de Notre-Dame de la Garde, et du très pratique Pro Park de Ceranesi (GE) avec à l’organisation du Motoclub La Guardia que certaines nouveautés seront mises en oeuvre lors de cette toute première étape nationale Italienne.

La plus intéressante à suivre sera le système développé par les Espagnols de TRIALGO et en totale synergie avec la gestion technique du championnat, concernant l’envoi des points de chaque pilote dès sa sortie de zone, grâce à des transmetteurs et des bornes relais. Du coup chacun pourra suivre l’évolution des scores en temps réel. Le tout en totale transparence pour tout le monde et avec une gestion des classements finaux totalement automatique et également en temps réel : bref, de la belle technologie au service de notre sport. 

La fédération Italienne, FMI, a décidé également de se tourner résolument vers la jeunesse et vers les féminines, afin de mieux valoriser notre sport et préparer les champions Italiens de demain.

Pour l’Icône du trial Italien, Matteo GRATTAROLA, de retour chez BETA pour une seconde année consécutive, le grand challenge sera bien entendu de coiffer une douzième couronne (!!) dans la catégorie la plus relevée, le TR1.

C’est dans cette catégorie que notre jeune ami, Hugo DUFRESE, est engagé avec sa VERTIGO et il fera donc partie de ceux qui tenteront de ravir la victoire à Gratta.

Mais il ne sera pas le seul, car plusieurs pilotes Espagnols seront également au départ, dont Jaime BUSTO, sur VERTIGO également. 

À noter donc la présence également de l’ancien vice-champion du monde de trial, Jeroni FAJARDO, au guidon de sa SHERCO, aux côtés d’Alex CANALES, tandis qu’Arnau FARRÉ défendra les couleurs SCORPA Racing Factory.

Bref que du beau monde pour une épreuve qui sera certainement le cadre d’une superbe organisation, comme seuls les Italiens en sont capables.

À cette occasion, une petite pensée pour notre ami Philippe BONTEMPS, qui a longtemps roulé dans ce championnat et qui vit une période compliquée.